02 mai 2010

Un jouurr j'irai là-baas !

Waouh, New-York city! grennwich

La bouillonnante, l'effervescente, où tout grouille de partout, m'étais-je dit! Et bien, excepté Times square (gigantesquement coloré et allumé), New York m'a parue paisible à vivre. Durant 5 jours, parcourir ses rues mythiques,  lever la tête jusque tout là-haut où les buildings côtoient le ciel, et voir la vie new yorkaise défiler devant nous... It was awesome !! Même s'y perdre est difficile, si si, c'est vrai, le plan est tellement simple (1ère avenue, 2ème, etc.) et puis si jamais ça ne suffit pas (dans mon cas par exemple) les gens sont très sympas et devinent quand tu es paumée, justement parce que c'est facile, normalement!

Un petit périple depuis Montréal, en autocar, de nuit, pour une arrivée au petit matin à New York. Du trajet, je retiens LE passage à la frontière et le grand show américain (Tiphaine avait prévenue pourtant...). A peine une roue sur le sol des USA, qu'un mastoc douanier déboule dans le car pour donner le ton. Je n'ai rien compris mais ça voulait dire à peu près ceci : "Eh mec, ici t'es chez nous, ok?! Alors maintenant tu vas bouger ton p'tit cul de ton siège bien molletonné et t'exécuter!". Ok, ok on fera pas de blague, c'est promis. Interrogatoire serré, empreintes, photo (mine figée), puis laisser-passer, ouf. En revanche, une jeune femme africaine s'est vu refusée l'entrée et, à voir les signes moqueurs des policiers entre eux, on imagine les propos sarcastiques qu'ils ont pu formuler à son égard. Dans ces conditions, difficile d'ôter de son esprit comme un certain ..."abus de pouvoir". Bon, peut-être pas mais c'est tellement "violent", elle semblait rien comprendre à ce qui lui arrivait. Et puis toute cette mise en scène, en particulier une policière (la seule parmi tous ces cowboys!) qui criait "Next" jusqu'à s'égosiller, en cherchant fermement à intimider les gens, hé bé! Welcome, on arriiiive !yeah

And it was a goog trip ! Nous avons visités les "classiques" : l'empire state building (avec sa vue imprenable), la statue de la liberté que nous avons approchés à bord du ferry menant à Staten Island, le quartier de Brooklyn avec un retour  vers Manhattan par le pont de Brooklyn (so big!), central park (un bel espace de tranquillité en plein coeur urbain), Ground Zéro où les ouvriers s'affairent à reconstruire (quid) sans trop savoir ce qui va suppléer au passé, Wall Street, East river et ses esplanades dédiées au Base-ball.

Nous avons arpentés les quartiers de Soho, Greenwich... and we walk so much ! Au gré des "shows street" de Breaks-danseurs (plutôt agiles et musclés les garçons) , ou bien au fil des étales d'union Square, nous nous sommes laissés porter. Difficile de dire comment et pourquoi, mais instantanément, il se dégage une impression de force. Peut-être liée à la diversité des gens et des cultures présentes, à la situation géographique, ou bien à cette soif de conquête, je ne sais pas... une ville comme éprise de liberté, qui insuffle une énergie! La hauteur des buildings (toute pitite que je suis), la grandeur des bâtiments en générale, et tous ces taxis jaunes, impressionnent! Une puissance, une force comme celle, intérieure, de Marina Abramovic.

Ce qui nous amène au MoMA (musée d'art moderne) où une belle  surprise nous y attendais : 3 expos temporaires, consacrées à Cartier-Bresson, Tim Burton, et Marina Abramovic. Une belle triplette en somme ! So, Abramovic (Cf. liens ci-contre pour ceux que ça intéressent) était à l'honneur à travers "Artist is present", expo retraçant son oeuvre. Brooklyn_bridge

Elle était en effet bien présente, quelle présence. Depuis le 1er mars jusqu'au 31 mai, à chaque minute ouverte au public, elle est là, assise. Sur sa chaise, toute vêtue de rouge, dans cet espace haut de plafond (6 étages entourent le prés carré), elle se tient là, sans boire, ni manger, ni même bouger. Elle fixe les visiteurs, qui se relaient devant elle. Lorsque le visiteur sent qu'il ne peut/veut plus poursuivre, il baisse lentement la tête, indiquant qu'il va quitter l'espace. Entre chaque  personne, un petit laps de temps est respecté où M. Abramovic bouge très lentement et légèrement ses muscles. Le cérémonial reprend ainsi, indéfiniment, depuis l'ouverture du musée jusqu'à sa fermeture. Fascinant ! Je vous assure, l'ambiance y est particulière. J'ai capoté grave (comme disent les québécois)! Ebahie, intriguée, à tel point que je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir y retourner en fin de journée pour voir encore, un peu plus... (Merci encore pour ta patience Tiphaine). C'est assez aspirant ce qui s'y passe, je redescends doucement là, mais ça m'a vraiment marqué. Outre le personnage controversé et le débat sur ce que l'on considère comme artistique (ça pourrait durer trop longtemps), elle vient chercher le spectateur, c'est très actif  finalement, à contrario de la passivité imaginée de prime abord. Elle l'invite à se regarder de l'intérieur. En la regardant, elle oblige sans détour. Je n'ai pas fait l'expérience, la file d'attente était longue (pauvre Tiftouil!) mais ... j'ai jusqu'au 31 mai !

Ah, j'allais oublier, un délicieux moment de cette semaine à NYC : notre soirée au Brandy's, célèbre piano-bar où la chanteuse-serveuse (la photo illustre bien l'ambiance je trouve) a suspendu le temps ... le temps d'une chanson (avec l'air javanais bien sûr).

It was awesome !

 

Posté par Caloulepage à 11:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Un jouurr j'irai là-baas !

    Monday morning... et beau réveil !! Calou nous écrit ! J'irai surement aux Mères Veilleuses pour prendre un pot à ta santé. Juste une question de trouver le bon coéquipier. Je connais un certain Bulgare... Hé petite, tu commence à faire des très belles photos là. On dirait que t'as un sens de la composition inné ! Il va falloir te trouver un appareil un peu plus puissant que ce petit nokia. En tout cas, merci pour partager ça avec nous (moi !). Ça donne tellement envie de bouger les fesses et y aller. It was awesome!

    Posté par Breff, 03 mai 2010 à 05:40 | | Répondre
  • Rectificatif

    Merci pour le compliment mon Breffni !
    Mais je dois rectifier ici une chose : certaines photos sont de Tiphaine, alors je lui enverrai une copie de ton commentaire! Bonjour aux mères veilleuses et Tchin-tchin !

    Posté par Calou, 03 mai 2010 à 18:32 | | Répondre
  • Hi !

    Super ton commentaire : ça donne envie d'y aller (enfin, pour moi, d'y re-retourner !)
    Yes : it's awesome (merci de m'avoir appris cette expression, you know, I don't speak englis prefectly so...)
    New York is (still) New York ! Not awesome like Paris... mais quand même !

    Posté par Joce, 18 mai 2010 à 15:48 | | Répondre
Nouveau commentaire