04 mars 2010

Beaconsfield, avec un B comme Bicyclette

piste_jaune

aupr_s_de_mon_arbrePour m'en aller chercher  ma bicyclette rose-rouille, des conditions idéales : un temps frette et sec, un grand ciel bleu et une neige fondant au soleil. Le cossu pavillon blanc de la rue Hansen m'attends pour 11h. Petite bourgade située à l'ouest de la ville de Montréal et nichée au bord du Fleuve St-Laurent, Beaconsfield parait ben paisible.

L'expédition en autocar fut plutôt plate (naze) : traffic dense, autoroute en bordure d'usine et des vitres tellement salies par la sloughtch (neige boueuse) que pas grand chose à observer du fond de mon bus, mais à penser davantage : ça va faire un p'tit bout ça en vélo quand même...

Le bus se stoppe à l'arrêt numéro 58479 (au passage il faut bien surveiller les arrêts et se rencarder auprès du chauffeur sinon c'est loupé),  et je me  retrouve au milieu d'un chic pâté de maison, de belles et propres bâtisses, avec pour chacune, la voiture parquée devant la porte de garage. (Petite parenthèse, en québécois on dit "parquer son char au stationnement" pour "stationner sa voiture au parking"). Je récupère ma bécane du tonnerre chez le monsieur et la dame et m'en retourne par la route "Bord du Lac", la bien nommée.

Une magnifique ballade s'offre à moi. Avec sur ma droite le fleuve, magistral ... tantôt blanc glacé, tantôt bleu flottant, parfois mi bleu-mi blanc. Sur ma gauche de l'herbe (ah oui, je suis sur une longue piste cyclable) qui devance les maisons en bordure du fleuve, très hautes et massives. A côté de moi il y a un autre petit chemin, destiné lui aux piétons. Comme c'est agréable de circuler dans ces conditions!

J'ai croisé de fins connaisseurs de l'état de la glace pour s'y aventurer de la sorte (Cf. biker et cervolantiste sur la photo), et entendu très peu de bruit. La route (peu fréquentée au demeurant) étant derrière les maisons, et l'autoroute (davantage utilisée) encore plus à l'intérieure des terres. J'ai respiré le bon air pur de ce paysage enchanteur durant une douzaine de kms, puis, j'ai longé le canal Lachine (entièrement glacé), toujours sur une piste cyclable d'environ 15 kms. C'était "sport" par endroits, avec mes petites roues sur la fine neige verglacée, du coup j'ai alterné à pied-à vélo, le vélo sur l'épaule, dans la boue, avec un vent de face, 5Okg sur le dos... non, je m'emballe là! Pour finir j'ai rejoint la route et les pots d'échappements de la ville.

Vous en avez l'illustration (rendue possible grâce à toi Breff, thanks) dans l'album ci-contre, ce fut une ben belle journée ! Ce jeudi 4 mars (déjà 1 mois!).

Et quelques jours d'oisiveté devant moi avant de travailler.

Are-you ready to work? Go. Ce lundi 8 mars, journée des femmes, signera mon entrée sur le marché du travail québécois. L'association Iris (cf. lien colonne de droite) m'a retenue pour une inscription sur liste d'appel, c'est à dire en remplacement des titulaires absents pour congés. C'est à environ 45 minutes  en transports, au nord de Montréal. Je débute ce lundi par 4 jours de formation. Ensuite, ils m'appelleront selon leurs besoins (plutôt réguliers m'a t-on annoncé).

A plus tard, des bises à toutes et tous.

Posté par Caloulepage à 21:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur Beaconsfield, avec un B comme Bicyclette

    jeune internaute

    merci Calou de me donner des leçons de navigation internautique.J'en bave toujours autant à surfer sur le net....mais grace à toi je m'y emploie.Ajourdhui le froid glacial du Québec a rejoind la contrée mayennaise:le ciel est d'un bleu limpide,le soleil explose de lumière,hier nous avons déjeuné chez Jean-claude sous la véranda,il faisait 26 degrés,le petit blanc nous a donné un coup sur la tête.J'ai admiré tes péripéties en bicyclette le long du lac,tu vas nous revenir plus sportive que jamais.J'ai lu avec intérêt les artcles de psychasoc,leurs propos son aux antipodes ddes commandes de nos institutions.A bientot de tes nouvelles transatlantiques.Bisous .MIMI

    Posté par mimi, 08 mars 2010 à 08:49 | | Répondre
  • Retour de transmission

    Allo Mimi,
    ça me fait ben plaisir de te transmettre à mon tour, très humblement dois-je dire, après tout ce que j'ai reçu dans la position d'apprenante qui fut la mienne jadis à tes côtés.
    Ah... le petit blanc qui toque légèrement la couenne sous les premiers rayons de soleil, cest bon ça! ça fait partie des choses manquantes ici, le bon vin ! Des bises.
    Calou

    Posté par Calou, 08 mars 2010 à 21:19 | | Répondre
  • salut calou, (page pour les commentaires d'as..)
    tu dois te les g'ler quand meme non!!??
    j'ai regardé la page iris, ça a l'air franchement interessant..bon quand tu rentreras tu verras qu'y a pas mal de choses qui ont changé pour nous mais c'est que du bonheur! profite bien mais garde bien ta ptite laine ma louloutte!
    des bises
    agathe

    Posté par agate, 12 mars 2010 à 15:40 | | Répondre
  • elles sont ben belles tes photos... rien qu'à les regarder, c'est comme un bol d'air qui nous arrive en pleine figure...!

    bisous tout chauds

    Joce

    Posté par Joce, 12 mars 2010 à 15:44 | | Répondre
  • Calou,
    J'ai eu beaucoup de travail ces deux dernières semaines. Et puis, le frisquet français a tendance à me transformer en marmotte... Enfin, je ne comprends pas pour quelles raisons je ne peux plus te communiquer mon blog comme au début ? çà m'agace un peu cette ignorance informatique. Dommage, car j'avais pas mal de petites anecdotes à te communiquer.
    J'ai mes billets d'avion pour le Bénin. On part le 17 avril.
    j'ai achevé la rédaction du bilan de la formation CIL au Burkina qui a conduit 21 acteurs du Sud à "s'esquinter" sur l'autobiographie... de véritables bijoux dans de merveilleux écrins.
    Demain, on est un certain nombre à souhaiter le grand chelem pour l'équipe nationale de rugby contre les Anglais, belle augure pour la même réussite aux élections régionales...en avant toute... à gauche.
    Ce week_end, je vais dans un château à la campagne, en île de France ( faut quand même pas rêver) pour les répétitions théâtrales... on joue en Mai.
    Est-ce que le printemps arrive ? rien n'est moins sûr. Mais dans ma tête c'est super, j'ai une pêche d'enfer...
    A bientôt de tes nouvelles. Excuses pour ce cahier d'écriture que j'utilise. Merci de nous rebrancher en direct.
    Comment se passe ton nouveau job ?
    Bisous
    Philippe

    Posté par Philippe, 19 mars 2010 à 15:00 | | Répondre
  • Fonte des neiges... jets d'encre

    Calou,
    J'ai eu beaucoup de travail ces deux dernières semaines. Et puis, le frisquet français a tendance à me transformer en marmotte... Enfin, je ne comprends pas pour quelles raisons je ne peux plus te communiquer mon blog comme au début ? çà m'agace un peu cette ignorance informatique. Dommage, car j'avais pas mal de petites anecdotes à te communiquer.
    J'ai mes billets d'avion pour le Bénin. On part le 17 avril.
    j'ai achevé la rédaction du bilan de la formation CIL au Burkina qui a conduit 21 acteurs du Sud à "s'esquinter" sur l'autobiographie... de véritables bijoux dans de merveilleux écrins.
    Demain, on est un certain nombre à souhaiter le grand chelem pour l'équipe nationale de rugby contre les Anglais, belle augure pour la même réussite aux élections régionales...en avant toute... à gauche.
    Ce week_end, je vais dans un château à la campagne, en île de France ( faut quand même pas rêver) pour les répétitions théâtrales... on joue en Mai.
    Est-ce que le printemps arrive ? rien n'est moins sûr. Mais dans ma tête c'est super, j'ai une pêche d'enfer...
    A bientôt de tes nouvelles. Excuses pour ce cahier d'écriture que j'utilise. Merci de nous rebrancher en direct.
    Comment se passe ton nouveau job ?
    Bisous
    Philippe

    Posté par Philippe, 19 mars 2010 à 15:01 | | Répondre
Nouveau commentaire