piste_jaune

aupr_s_de_mon_arbrePour m'en aller chercher  ma bicyclette rose-rouille, des conditions idéales : un temps frette et sec, un grand ciel bleu et une neige fondant au soleil. Le cossu pavillon blanc de la rue Hansen m'attends pour 11h. Petite bourgade située à l'ouest de la ville de Montréal et nichée au bord du Fleuve St-Laurent, Beaconsfield parait ben paisible.

L'expédition en autocar fut plutôt plate (naze) : traffic dense, autoroute en bordure d'usine et des vitres tellement salies par la sloughtch (neige boueuse) que pas grand chose à observer du fond de mon bus, mais à penser davantage : ça va faire un p'tit bout ça en vélo quand même...

Le bus se stoppe à l'arrêt numéro 58479 (au passage il faut bien surveiller les arrêts et se rencarder auprès du chauffeur sinon c'est loupé),  et je me  retrouve au milieu d'un chic pâté de maison, de belles et propres bâtisses, avec pour chacune, la voiture parquée devant la porte de garage. (Petite parenthèse, en québécois on dit "parquer son char au stationnement" pour "stationner sa voiture au parking"). Je récupère ma bécane du tonnerre chez le monsieur et la dame et m'en retourne par la route "Bord du Lac", la bien nommée.

Une magnifique ballade s'offre à moi. Avec sur ma droite le fleuve, magistral ... tantôt blanc glacé, tantôt bleu flottant, parfois mi bleu-mi blanc. Sur ma gauche de l'herbe (ah oui, je suis sur une longue piste cyclable) qui devance les maisons en bordure du fleuve, très hautes et massives. A côté de moi il y a un autre petit chemin, destiné lui aux piétons. Comme c'est agréable de circuler dans ces conditions!

J'ai croisé de fins connaisseurs de l'état de la glace pour s'y aventurer de la sorte (Cf. biker et cervolantiste sur la photo), et entendu très peu de bruit. La route (peu fréquentée au demeurant) étant derrière les maisons, et l'autoroute (davantage utilisée) encore plus à l'intérieure des terres. J'ai respiré le bon air pur de ce paysage enchanteur durant une douzaine de kms, puis, j'ai longé le canal Lachine (entièrement glacé), toujours sur une piste cyclable d'environ 15 kms. C'était "sport" par endroits, avec mes petites roues sur la fine neige verglacée, du coup j'ai alterné à pied-à vélo, le vélo sur l'épaule, dans la boue, avec un vent de face, 5Okg sur le dos... non, je m'emballe là! Pour finir j'ai rejoint la route et les pots d'échappements de la ville.

Vous en avez l'illustration (rendue possible grâce à toi Breff, thanks) dans l'album ci-contre, ce fut une ben belle journée ! Ce jeudi 4 mars (déjà 1 mois!).

Et quelques jours d'oisiveté devant moi avant de travailler.

Are-you ready to work? Go. Ce lundi 8 mars, journée des femmes, signera mon entrée sur le marché du travail québécois. L'association Iris (cf. lien colonne de droite) m'a retenue pour une inscription sur liste d'appel, c'est à dire en remplacement des titulaires absents pour congés. C'est à environ 45 minutes  en transports, au nord de Montréal. Je débute ce lundi par 4 jours de formation. Ensuite, ils m'appelleront selon leurs besoins (plutôt réguliers m'a t-on annoncé).

A plus tard, des bises à toutes et tous.